FIPADOC, festival international documentaire, logo
21-26
janvier
2020
Biarritz

FIPADOC Impact

Le FIPADOC s’inscrit pleinement dans cette volonté de participer à l’émergence et la mise en lumière de ces films qui veulent et peuvent changer le monde. Le FIPADOC souhaite fédérer les acteur·rice·s du monde documentaire pour créer de nouvelles dynamiques positives et constructives pour les films et pour la société.
Le FIPADOC IMPACT se décline selon trois propositions : pendant le FESTIVAL à Biarritz, à la suite du festival avec le FIPADOC NOMADE et par la création d’un laboratoire de formation, l'IMPACT LAB.

FIPADOC

« Il y a mille manières de changer le monde et il en a bien besoin.

Les réalisateur·trice·s, producteur·trice·s ont rarement choisi leur métier par hasard. Ils croient en l’expérience du cinéma. Ils conçoivent des films pour leur pouvoir à émouvoir et éclairer. Plus encore quand la matière est le réel. Qu’il parle de musique, de science, de politique, d’histoire, de justice, de société… le documentaire travaille la matière humaine, l’universel.

Parce qu’ils racontent des histoires humaines au sein d’une problématique, les documentaires apportent un nouveau point de vue, une nouvelle énergie et la capacité de réunir des partenaires inattendus. Certains films, par la force de leur regard sur l’environnement, les droits humains ou la justice sociale ont, en plus, une capacité à agir sur le cours des choses. Ils sont conçus dès l’idée première avec cette ambition.

Cela ne concerne pas tous les films et ça n’est pas nouveau, on a pu l’appeler cinéma politique ou social par le passé. Mais une nouvelle manière de penser et d’agir, plus horizontale, est advenue au XXIe siècle et le documentaire l’épouse avec bonheur et force pour avoir un impact sur la manière dont nous habit (er)ons ensemble la planète. »

ANNE GEORGET
Présidente du FIPADOC

FIPADOC Impact, le festival

Parmi les sélections proposées par le festival, une catégorie IMPACT a été créée. Elle comprend une douzaine de films français et internationaux sélectionnés pour leurs qualités formelles et leurs histoires d’environnement, de droits humains et de justice sociale.

Le choix du comité de sélection favorise dans cette compétition des histoires positives, soit par la personnalité des protagonistes, soit par les propositions de résolution de questions contemporaines.

La compétition IMPACT est couronnée du prix CNC remis au·à la producteur·trice d’une valeur de 5 000 € d’achat de droits pour le catalogue Images de la culture.

Également pendant le festival, une séquence des Journées professionnelles est dévolue à la maîtrise des techniques d’impact en matière de promotion et de diffusion des œuvres : étude de cas, mise à disposition de mécanismes de soutien adaptés, situation dans le pays invité (Focus Pays du festival), séance plénière autour d’une problématique (mécénat, ONG, lobbying, etc.).

Sélection et Prix IMPACT 2019

En 2019, le Prix a été remis au réalisateur Denis Parrot pour Coming out.
Parmi la sélection, Congo, un médecin pour sauver les femmes de Angèle Diabang, Défi de solidarité d’Anne Richard et Caroline Darroquy, On her shoulders d’Alexandria Bombach, Les promesses en plastique de Coca‐Cola de Sandrine Rigaud, Le temps des forêts de François‐Xavier Drouet, ou encore, La tête haute, au cœur de la vallée de la Roya de Thierry Leclère.

Journées professionnelles 2019

En 2019, Nicole van Schaik de Good Pitch a présenté le métier d’Impact producer, les études de cas ont porté sur #387 de Madeleine Leroyer et The invisible city (Kakuma) de Lieven Corthouts. Moving Docs, plateforme spécialisée dans la diffusion de documentaires labellisés IMPACT a souligné le rôle des festivals dans leurs campagnes d’impact.

FIPADOC IMPACT nomade

À la suite du festival de Biarritz, le FIPADOC s’engage à participer aux actions d’impact des films sélectionnés dans cette catégorie, et bénéficiant donc du label FIPADOC IMPACT, par l’organisation de projections, rencontres avec les réalisateur·trice·s en France et à l’étranger.

Une personne de l’équipe est chargée d’organiser cette diffusion selon les communautés concernées.
Elle s’appuie sur des partenariats et des réseaux existants.
Pour ce faire, le FIPADOC recherche prioritairement des soutiens institutionnels ou associatifs qui permettront de financer ces actions et d’utiliser les films correspondant à leurs champs d’action.

Le FIPADOC a également noué des partenariats permettant des diffusions multiformes, de proximité comme de prestige.

Initiatives 2019

  • Le FIPADOC est partenaire d’Images en bibliothèques, association organisatrice du Mois du documentaire chaque année en novembre, sur tout le territoire français. La sélection IMPACT est proposée dans ce cadre à plus de 2 000 structures culturelles, éducatives et sociales… En 2018, plus de 3 000 séances ont été organisées réunissant 150 000 spectateurs dont 10 % de jeunes publics.
  • Le FIPADOC est partenaire de la Semaine du cinéma positif organisée par la Fondation Positive Planète et présentera un film IMPACT lors du Forum des villes et territoires positifs au Havre.
  • À l’échelle internationale, le FIPADOC est membre de Moving Docs, une plateforme regroupant des festivals européens qui expose aux publics des différents pays européens des films labellisés IMPACT.

L’IMPACT LAB

Si l’idée d’une contribution des documentaires à entrainer des changements positifs dans la société est stimulante, la bonne volonté ne suffit pas. Chaque projet doit constamment conjuguer exigence artistique, ambition d’impact, qualité de diffusion et financement des deux. Les créateurs anglo‐saxons ont professionnalisé les pratiques de production et de diffusion de ces films particuliers, notamment à travers une nouvelle spécialisation dans la chaîne de valeur des films : l’Impact producer ou producteur d’impact !

L’IMPACT LAB du FIPADOC est une formation à destination des duos producteur·trice – auteur·trice. Pendant deux jours, juste avant l’ouverture du festival, les projets sélectionnés – cinq ou six – bénéficieront d’un encadrement sur mesure et d’outils développés notamment par Good Pitch et mis à disposition de la communauté actuellement la plus sophistiquée en matière d’approches d’impact.

  • Quels peuvent être les partenaires ?
  • Comment travailler avec des ONG, avec des fondations, des philanthropes ?
  • Quelles sont les obligations légales concernant le mécénat ?
  • Quelle place pour le financement participatif ?
  • Comment définir sa stratégie d’impact ? Quels publics visés ?
  • Quels objectifs ultimes de la campagne : quels pitchs, quels festivals, quels circuits de diffusion, quelle communauté à mobiliser, changements normatifs, coopératifs, prise de conscience ?

Autant de questions qui pourront être abordées sur place avec les meilleurs spécialistes, disponibles pour apporter des conseils personnalisés aux équipes des projets sélectionnés.

Le FIPADOC propose cette formation en français à des projets francophones dans un univers d’Impact producing quasiment exclusivement anglophone à ce jour. Cela inclut naturellement des productions d’Afrique de l’Ouest, de la région Pacifique, du Québec, de Belgique et de Suisse. Il est clair que ces projets, souvent propices à des coproductions internationales, devront un jour affronter les circuits anglophones mais ils le feront d’autant mieux qu’ils auront pu poser les bases de leur stratégie dans leur langue.

Le FIPADOC travaille également avec le Festival International du Film et Forum International sur les Droits Humains (FIFDH) qui se tient en mars à Genève. Notre objectif est d’articuler nos deux festivals en préparant les équipes lors de l’IMPACT LAB à des rencontres avec des partenaires potentiels (ONG, Institutions internationales, etc.) présents à Genève lors de l’Impact day du FIFDH.

Le FIPADOC souhaite que les équipes ainsi constituées rejoignent les producteurs d’impact, formés notamment dans les Lab Good Pitch en Grande-Bretagne ou en Europe du Nord, au sein d’une communauté de quelques 200 membres qui se retrouvent chaque année à Amsterdam pour la Global Impact Producers Assembly afin d’échanger bonnes pratiques, modèles, innovations et de renforcer les campagnes d’impact de chacun.